Le Comptoir des Plaisirs

Maison close où vous trouverez plaisirs en tout genre, forum externe lié au jeu pirates-caraibes.com


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

une visite impromptue

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 une visite impromptue le Mar 6 Mar - 14:35

Port Louis.
Une ville comme une autre plongée dans la tourmente de l’air brûlant de l’été au milieu de l’océan. Les Hommes souffraient de la chaleur, supportant leurs vêtements uniquement pour la protection qu’ils leur accordaient face aux brûlures de l’astre. Mais aujourd'hui les cieux étaient cléments. Un vent léger avait apporté une pluie de diamants, tombant en fins éclats sur les pavés de Port-Louis en cette fin de soirée.
La belle espagnole parcourait les rues à la recherche du comptoir, laissant toutes les mâchoires entrouvertes, les yeux retournés et les vêtements encore plus moites après son passage.Seulement vêtu d'une robe légère et de son éventail qu'elle agitait.

Elle trouva enfin la demeure, un chic bâtiment en soi, mais qui manquait cruellement de teint. La porte était entrouverte, elle se contenta d'un coup de bottine et la porte suivit le mouvement.
L’espagnole était arrivée.


- " Hola !
Je cherche l'adorable et radieuse Clémente.
Je viens en son nombre pour visiter les lieux et apporter je le pense quelques conseils."





Dernière édition par la señora de la sombra le Mar 6 Mar - 16:13, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: une visite impromptue le Mar 6 Mar - 15:15

Mac Fritz

avatar
Souteneur
*Derrière un comptoir neuf brillant de mille feux, portant une lourde caisse remplie de rhum vieux de la meilleure qualité, Mac Fritz installait son futur terrain de jeu. Tout allait être prêt pour les premiers clients... il le fallait s'il voulait rentrer dans ses comptes et dieu seul sait que le français n'aime pas perdre d'argent.

Il déposa la caisse sous le comptoir pour que son accès y soit simple mais impossible à voir pour les futurs consommateurs. S'autorisant une pause, il s'accouda au comptoir, allumant une clope et regardant son propre reflet dans le zinc. Mais quel coup de folie l'a pris se demandait-il encore. Pourquoi un tel investissement? Son propre bordel il en rêvait depuis longtemps... mais... avec Clémente! Comment en était-il arrivé là?
Il tira une immense bouffée sur sa cigarette et éclata de rire se murmurant à lui même*

On verra bien où ça nous mènera tout ça, ça pourra pas être pire que maintenant!

*Continuant ses affaires et laissant son esprit vagabonder à imaginer des femmes nues allongées sur son bar, il entendit la porte s'ouvrir et une inconnue approcher*

Oh, qui vient là?
C'est pas encore ouvert ici on attend la marchandise...

*Levant les yeux vers la jeune espagnole, il se tut et la détailla de bas en haut. La femme était belle et son corps désirable, il n'avait là aucun doute.
*

Clémente t'envoie tu dis?
Mmmmh ouai, elle t'as bien choisie on dirait... la nature t'as gaté!
Je suis Mac Fritz le proprio des lieux, c'est quoi ton nom d'scène?

*Le français continuait de la regarder, ses jambes étaient longue et fine, ses courbes élégantes, ses hanches bien marquée, il aimait ce qu'il découvrait*

Bon tu parles de conseils, j'en déduit qu'tu travaille depuis longtemps et qu't'as eu nombre de clients.
La clientèle c'est pas celle des rues sombres de NK ici, c'est du bourgeois aisé si tu vois c'que j'veux dire.
Va falloir qu'tu sois docile et originale...

*Fait une pause puis reprend*

Bon ta robe est bien mignonne mais ça peut cacher des défauts, t'enlève ça tout en te présentant.
Cette manie qu'a Clémente de jamais me parler de ses trouvailles tsss....

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: une visite impromptue le Mar 6 Mar - 16:08

* A peine entrée, le ton était donné ; elle aimait ça.
Elle fut accueillie par un homme de taille moyenne , d'une beauté particulière et d'une tenue personnelle. Tout ceci afin de n'outrer personne bien entendu.

Suite à son conseil, la jeune espagnole passa la main sur ses épaules, attrapant les bretelles de sa robe , les faisant ensuite lentement glisser tout en continuant de discuter*


"En effet,
j'ai eut une correspondance avec Clémente, et elle m'a conseillée de venir faire un tour ici.

Je suis cependant enchantée de faire votre connaissance Mac Fritz.
Pour ma part, je suis Delicia Serra, et je répond au nom de scène de señora de la sombra.
"

*Laissant glisser sa robe, dénudant ainsi sa poitrine généreuse, s'approche de l'homme, sans le quitter du regard.
Elle laisse glisser ses mains sur ses hanches, les laissant apparaître peu à peu.*


"Pour ce qui est de la clientèle, ne vous en faîtes pas très cher, j'ai été formée dans les plus grands cabaret de Barcelone.
Vous en conviendrez que cela est loin de la crasse et non moins désuète NK."


*Elle tourne alors les talons, repartant vers la table ou elle avait posé son éventail, laissant apparaître la silhouette de son dos ; ornée d'une magnifique colombe , tatouage bien surprenant pour une fille de son espèce.
Saisissant vigoureusement son objet fétiche, s'en retourne près du comptoir, une main saisissant le peu de vêtement lui restant, l'autre agitant méticuleusement l'éventail.
Une fois à hauteur elle laisse tomber sa robe, et pose son pied sur un barreau de tabouret*


"J'en convient, je dois surement avoir d’innombrables imperfections !"


*Dit elle l'air amusée.*

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: une visite impromptue le Mar 6 Mar - 16:52

Mac Fritz

avatar
Souteneur
*C'est dans ces moments là que le Français savait qu'il aimait son travail. Ses oreilles appréciaient la douce voix fluette de l'espagnole, son ton montrait qu'elle était sûre d'elle et qu'elle savait où elle mettait les pieds. Mac Fritz en venait même à pensait qu'elle pourrait lui tenir tête de temps à autre et il s'en amusait.

Ses yeux quand à eux étaient très attentif, non pas comme celui des pervers regardant à la fenêtre de la fleur bleue mais comme celui d'un expert qui analyse, juge et apprécie ce qui est beau. Les secondes passaient et le Mac était de plus en plus intéressé, le buste de la jeune femme était bien proportionné, sa peau avait l'air douce et bien entretenue, il se dit que sa poitrine ne tomberait pas dans les cinq années à venir si celle-ci ne décidait pas de tomber enceinte bien entendu.

Ses hanches étaient larges et sauraient visiblement intéresser les futurs clients.
Son dos aussi était annonciateur de bien des désirs se dit-il jusqu'à apercevoir un tatouage gâchant le naturel de ce corps. Le français était curieux et avait des questions à poser mais il ne voulait pas interrompre la jeune femme dans son explication.

Regardant la démarche de la femme à demi-nue, il l'imaginait déjà travailler pour lui. Garderez-t-elle son humour et sa répartie telle était la question... ce boulot est usant.
Une fois la robe au sol, Mac Fritz détailla une dernière fois la jeune femme et fit un signe de la tête d'approbation plus pour lui même que pour elle. Tout en la détaillant il prit la parole.*

Je vois que t'as confiance en toi Delicia, c'est déjà un bon point mais j'aimerai en connaitre plus sur toi.
Tu comptes faire quoi ici? Aller jusqu'où pour réussir?
Et plus simplement tu sais faire quoi?

*La jeune femme n'avait pas l'air gênée par le regard du Mac posé sur elle, le français sourit en la regardant dans les yeux tentant de savoir ce que la jeune fille avait dans le ventre*

Et ce tatouage, un signe particulier? Une appartenance?

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: une visite impromptue le Mar 6 Mar - 17:21

* Une chose était certaine, une chose au delà de toutes considérations possibles. Depuis son arrivée sur cette île, elle n'avait pas vraiment eut ce sourire, ce sourire heureux qui lui était propre, tout simplement de la chaleur de vivre.
Elle avait put s'amuser avec des anglais, leur faisant les poches par la même occasion, des pirates, soutirant ainsi des informations capitale, mais il lui manquait quelque chose.

Or la, elle souriait, elle ne se posait aucune question, et ne ressentait aucune gène.
Elle prit délicatement entre se doigts fins, le collier de perle qu'elle portait.
N'ayant pas cessé un instant de fixer le Mac, elle s'approcha au plus près de lui.*


Une chose est sur, votre hospitalité reste mitigée.
Si vous me serviez quelque chose à boire, et à vous par la même occasion, que nous puissions discuter à nos aises ?


*Reculant doucement, elle commença néanmoins à lui répondre.
Elle n'avait pas besoin de se cacher, ni même de chercher ses mots, c'était d'un limpide qui aurait put en étonner plus d'un.*



"La confiance..
Ce n'en est pas vraiment. Non pas dans le sens d'un afflux trompeur d'assurance masquant une naïveté et crainte maladive.
Simplement que toute femme devrait avoir confiance naturellement en elle et s'assumer telle qu'elle est. Nous avons chacune nos atouts, les miens sont ce qu'ils sont..

Et justement, je compte en partie mettre ceci à profit ici.
Vous vous demandez ce que je pourrais bien faire ?
Je peux d'une simple apparition faire se tourner tout les regards vers moi, je peux illuminer tout une salle, ou simplement faire perdre la tête à un seul homme.

Mais mes talents ne s'arrêtent pas simplement la :
Je peux monter, ou apporter ma pierre à l'édifice de spectacles. Faire prendre plus d'assurance à chacun dans son rôle à donner du plaisir.



*Elle s'arrête un instant, passant sa main sur le menton du Mac*


Mais tout vous dire maintenant me ferai perdre ma valeur..
Et le mystère est une des sources majeur du plaisir pour ainsi dire..
En un mot, je sais donc "surprendre" !



Quand à mon tatouage, tatouage suscitant partout milles interrogations,il est tout simplement symbole de mon émancipation.
Et d'une certaine manière tranche avec le personnage.
Peut être une pointe de folie, mais je connais peu de client qui s'attardent dessus en ma présence, ou alors , ils ne font qu’allonger plus de monnaie pour en connaitre le sens..


*Une fois son explication terminée, elle glisse sa main sur le torse de notre homme, puis l'approchant d'elle par le col lui susurre*


Alors, il vient ou non ce champagne ?

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: une visite impromptue le Mar 6 Mar - 18:55

Violette

avatar
Entremetteuse
Une odeur de fumée parvient jusqu'aux narines particulièrement délicates de Clémente. Affairée dans le bureau pour essayer de faire disparaitre les dernières factures arrivées avant que Mac Fritz ne les voit, elle comprend immédiatement ce qu'il se trame sous son toit. Le scélérat avait allumé une cigarette !

Non mais c'est pas possible ça, il y a des enfants qui vivent ici, nous ne sommes pas dans un bouge, que je sache !

La stupidité de sa remarque ne lui vient pas du tout à l'esprit alors qu'elle se dirige vers le lieu du crime, qui à n'en pas douter est le bar. Sa colère est stoppée net dans sa course lorsqu'elle aperçoit une femme dénudée collée au français.

Son visage perd toute couleur à l'instant même. Elle n'aime pas du tout ce qu'elle voit. Elle n'apprécie pas cette main posée sur le torse de Mac Fritz. Elle n'apprécie pas cette bouche gourmande qui susurre à son oreille. Elle déteste par dessus tout l'air d'imbécile heureux qu’arbore Mac Fritz face à toute cette parade. Il était temps qu'ils engagent du nouveau personnel et que Mac Fritz retourne là où était sa place, derrière un bureau à compter des sous et à râler.

Elle rentre alors tout à fait dans la pièce et restant à plusieurs mètres d'eux s'exclame d'une voix qui se veut indifférente :

Qui parle de champagne à cette heure-ci ?

Son œil critique parcourt le corps de l'espagnole, et à la vue de l'éclat qui y brille, elle semble tout de même être restée assez objective pour apprécier ce qu'elle voit.

Mademoiselle, je suppose que vous n'êtes pas le rendez-vous que j'attends, car je ne crois pas que les danseuses aient besoin de montrer à ce point leur intimité. Et ce cher Mac Fritz m'aurait certainement fait prévenir avant de vous imposer le test de rigueur.

Un regard qui se veut culpabilisant coule vers son camarade.

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: une visite impromptue le Mar 6 Mar - 19:36

*Interrompue soudainement par une voix des plus étrange. Celle ci se veut d'un coté ferme et indifférente, mais laisse très nettement ressortir une pointe d'agacement. Mais accompagnée par dessus tout de la caractéristique marque de ...*

"Clémente ! Vous voila enfin !
Ne faites donc pas cette tête.
Premièrement il n'est pas du tout mais pas du tout mon type.
Ensuite, ce n'est pas ce que vous croyez, mais je n'ai en aucun cas à me justifier !"


*Ramasse tout de même sa robe et la renfile, de peur que la petiote ne descende ou que sa maman après être devenue toute blanche, ne prenne je ne sais quelle autre couleur*


"C'est moi qui parle de Champagne a cette heure ci, tout comme c'est moi qui testait la réactivité de votre employé ou gérant, comme bon vous semblera.

De deux choses l'une, avant que vous ne me disiez quoi que ce soit :

Ne surtout pas mettre votre Mac à l’accueil, trop corruptible, il suffit qu'une femme veuille prendre du plaisir ici, lui fasse les yeux doux et je parie qu'en quelques minutes elle lui viderai la caisse.

Ensuite, bien que je n'ai nullement à me justifier de mes actes, c'est pourtant bel et bien cet homme, ce présentant comme patron qui m'a donné l'ordre de me mettre ainsi.



*S'en va a l'entrée quelques instants tout en marmonnant, puis reviens les mains pleines.*


Alors, le plus petit, est pour Violette, je n'ai pas eut l'honneur des présentations,mais je me devais néanmoins de lui trouver ceci.
Ce n'est rien, juste un petit ensemble.

Et celui ci..
Pour vous ma chère, une pièce de tissu que j'ai fait venir d'Espagne directement,une robe des plus somptueuse.
Que je me permettrait d'ajuster moi même si besoin est.


*regardant la Dame de France de femme à femme lui adresse une dernière chose*

Dois je prendre votre remarque comme une assimilation au tapinage et comme une atteinte à ma personne, et en ce cas m'en aller je suppose ?
Ou bien comptez vous juger vos employer plus que de raison
?


*commence à tourner les talons..*

Voir le profil de l'utilisateur

8 Re: une visite impromptue le Mar 6 Mar - 19:54

Cornan

avatar
Cerbère
Alors qu'il mangeait chassait les papillons, Cornan entendit la voix de Clémente, pleine de remontrance. Habitué à se faire réprimander, le barbare bouda seul dans le jardin quelques instants avant de se rendre compte que les paroles de la belle française ne lui étaient pas destinées. Curieux, il s'approcha d'une des fenêtres et vit une belle espagnole, aux courbes plus qu'attirantes en compagnie de sa maitresse et du mac.

Bweaaaaarg, joli dame héhé !

Bavant à mesure sur la fenêtre, Cornan se devait de passer régulièrement la main sur celle-ci afin de garder une image nette.
Il ne put s'empêcher de penser que cette première postulation était de grande qualité et les "arguments" de la demoiselle absolument imparables.


Bwearg ! Jolies nénés ! Bweaaaarg !!! *bavait toujours autant*

Voir le profil de l'utilisateur

9 Re: une visite impromptue le Mar 6 Mar - 20:26

Violette

avatar
Entremetteuse
Les présents dans les bras, Clémente laisse l'espagnole s'éloigner sans mot dire. Elle se contente de regarder ses hanches chalouper en rythme d'un air toujours aussi sévère.

Elle se tourne vers Mac Fritz, cette fois-ci franchement amusée.


Et bien mon ami, vous ne servez pas le champagne à notre invitée ?

Elle ne peut plus se retenir et éclate de rire.

Allons mademoiselle, nous cherchons des femmes avec du tempérament, mais il est inutile de partir avec fracas pour nous le prouver. Votre analyse des talents de mon cher associé est déjà une preuve de votre jugeote. Je ne cesse de lui dire qu'il doit relayer ce poste à quelqu'un d'autre, mais que voulez vous !

Elle prévient d'avance la colère du Mac en lui faisant un sourire.

Vous savez bien que vous êtes fait pour les postes de pouvoir mon ami, tester les filles qui arrivent, ce n'est pas de votre trempe, voyons.

Elle glousse à nouveau, puis montre un fauteuil pour que l'espagnole puisse s'installer à son aise.

Loin de moi l'idée de vouloir vous insulter ma chère, bien au contraire. Je suis juste surprise de vous trouver dénudée en plein milieu du bar puisque vous postulez au poste de danseuse de flamenco si je ne m'abuse. En vous invitant à venir, je pensais surtout vous voir danser. Le test que Mac Fritz vous faisait passer ressemblait bien plus à celui que nous réservons à nos filles de joie.

Un autre regard vers Mac Fritz.


Une méprise qu'il regrette à n'en pas douter.

C'est alors qu'elle voit Cornan derrière la fenêtre. Désespérée, elle essaye de garder toute sa maîtrise et son plus parfait sourire afin que l'espagnole ne s'aperçoive pas de la présence du rigolo qui l'espionnait.

Voir le profil de l'utilisateur

10 Re: une visite impromptue le Mer 7 Mar - 18:01

*Delicia resta de dos quelques instants, jouant de ses doigts sur la table.
Elle aimait cette Clémente, cette façon d'être et de faire, elle était comme elle. Cela rendait la Française prévisible sur certains points, mais terriblement plus ambiguë sur d'autres.
Cela promettait des discussions sans ennuis.

Elle se décida enfin à prendre place dans le fauteuil présenté.
Allait elle être testé encore, sur quoi ? comment ? Tout cela l'amusait au plus haut point.
Une chose est sur, elle ne perdait pas son temps ici.*


- Je postule pour un poste de danseuse, ma spécialité étant en effet le Flamenco.


*Elle tape alors un grand coup dans ses mains*

- Dois je passer quelconque "test" ?
Et à ce propos, ou est donc cette scène ou estrade dont on m'a dit grand bien en chemin ?



Voir le profil de l'utilisateur

11 Re: une visite impromptue le Ven 9 Mar - 14:01

Mac Fritz

avatar
Souteneur
*Heureusement se disait-il, heureusement que Clémente le connaissait, qu'elle savait arrondir les angles, le prendre dans le bon sens car même si le français est tolérant avec son amie il n'en était pas de même avec les inconnues. Encore moins lorsque cette inconnue lui manque ouvertement de respect. Il se reteint du plus profond de lui même de ne pas sortir sa dague, à la fois pour ne pas énerver la française, pour na pas choquer sa fille mais surtout pour ne pas diminuer les futurs gains du comptoir.

S'allumant une énième clope pour se calmer, il sortit une bouteille de champagne qu'il ouvrit de son sabre et il servit une flute à l'invitée. Il se servit ensuite un bon verre de rhum qu'il vida à moitié puis fixant la jeune femme.*


Pardonne moi de t'avoir confondu avec une fille de joie ce doit être ta facilité à te mettre à nu qui m'a induit en erreur...

*Se tournant vers Clémente et reprenant son sourire, ignorant à présent totalement l'espagnole qui l'avait vexée*

Bon tu nous as trouvé une danseuse, espérons qu'elle danse aussi bien qu'elle l'ouvre et on devrait être millionnaire en un mois ah ah ah. Dès que madame sera désaltérée elle va danser j'espère...
D'ailleurs tu veux que l'on face l'entretien ici même ou pas?

*Le français attendait impatiemment de voir vraiment ce que la postulante savait faire*

Voir le profil de l'utilisateur

12 Re: une visite impromptue le Dim 11 Mar - 11:44

Violette

avatar
Entremetteuse
Un grand sourire reste figé sur les lèvres de Clémente. Elle ne savait pas encore si ils allaient engager Delicia, mais voir Mac Fritz agacé contre elle lui plaisait au plus haut point. Et elle n'avait presque rien eu à faire pour ça, n'était-ce pas merveilleux ?

Tout en répondant à Mac, elle se dirige vers la fenêtre à laquelle Cornan à collé ses yeux, ses lèvres, et sa bave.


Et bien, si elle travaille pour nous, ce sera dans ce bar là qu'elle officiera le plus souvent, autant qu'elle s'approprie les lieux.

Elle ouvre en grand la fenêtre et se retrouve face à Cornan.


Cornan, mon cher, voulez vous rentrer dans la maison et nous rejoindre ? J'aurais une personne à vous présenter.

Elle referme la fenêtre au nez du barbare et en attendant qu'il rejoigne les lieux s'explique auprès de Delicia.


Comme je le disais, votre rôle consistera à réveiller les passions de nos clients, mais vous ne devrez avoir aucune relation intime avec eux. L'acte est réservé à nos filles de joie, vous le comprenez, j'espère !
Lorsque Cornan arrivera, je veux que vous dansiez pour lui. Je veux voir ce que vous pouvez faire pour le rendre fou. Et surtout je veux découvrir vos talents pour l'empêcher de vous toucher sans le mener à la colère. Vous comprenez ?

Voir le profil de l'utilisateur

13 Re: une visite impromptue le Dim 11 Mar - 14:09

Cornan

avatar
Cerbère
Le barbare frappait dans ses mains comme un gosse et s'élança vers la porte d'entrée.

"Chic ! Chic ! Chic !"

C'est alors qu'on attendit un grand fracas. Cornan avait glissé sur sa propre bave... Il fit son entrée comme si de rien n'était, juste légèrement poussiéreux et le regard en l'air, pour ne pas dire vide (comme à son habitude en fait). Il s'assit sur la chaise que Clémente désignait du doigt et vit alors Delicia. Il ne put s'empêcher de s'exclamer :

"Hé hé, toi être très belle. Toi vouloir faire crac-craa...

*sentit le regard de sa maitresse se poser sur lui*

Toi pas avoir à t'inquiéter. Moi protéger employées de clients trop entreprenants !"

Il s'adressa alors à Clémente :

"Moi quoi faire ici, princesse de moi ?"

Voir le profil de l'utilisateur

14 Re: une visite impromptue le Mar 13 Mar - 14:19

* Assise à la table, les jambes croisées, elle contemplait ce petit monde s'agiter.

Le Mac la divertissait au plus au point, bougon comme pas permis, susceptible à souhait, il réunissait la toutes les caractéristiques del Caliméro.
Il lui servit une coupe et l'ignora aussitôt. Ceci eut pour effet d'amuser encore plus notre belle espagnole, qui trouvait la, un jeu des plus plaisant.

Mais elle savait qu'elle n'était pas venue la pour se divertir, mais bel et bien pour divertir.

Elle se laissa alors aller à quelques pensées, souvenirs merveilleux, de la chaleur et cruelle beauté de ses représentations d'antan.
Ces scènes immenses, ces salles pleines de bourgeois aguicheur et ivre, au regard déshabillant. Cette populace hétéroclite, réunit en ce lieu pour une raison commune : le spectacle !

Tout défilait devant ses yeux, seule, elle ne voyait que par ses gestes, devenus mécaniques. Même les mots de Clémente n'étaient la, que fond sonore, comme quelques ordres scandé par une foule aux désirs spécifiques.
Après tout, son art était propre, personnel mais avant tout changeant.
Il dépendait de l'humeur, de l'inspiration , et surtout des sentiments.

Ces divagations auraient put durer, et durer encore.
Mais comme un appel en piste, elle fut sonné par un grand fracas.
En effet, quelques pas plus loin, Cornan venait de s'écrouler lourdement.
Un immense sourire se dessina alors, pas moqueur, loin de la, simplement enfantin, un de ces regards amusés qui parsèment notre enfance.

Delicia baignait dans une atmosphère particulière, et devait en sortir pour ne pas donner l'impression de se moquer de ce que disait Clémente, ce qui pourtant était bel et bien le cas à ce moment précis.*


"Ma chère,

Ce sera avec joie.
Cependant, puis je me permettre de vous demander si quelqu'un ici saurait jouer de la guitare ?

Je peux bien évidement chanter et danser, mais, vous comprendrez que cela n'aura pas le même éclat que si mon flamenco était complet.."

Voir le profil de l'utilisateur

15 Re: une visite impromptue le Dim 25 Mar - 19:32

Violette

avatar
Entremetteuse
*Esquisse un petit sourire amusé à la demande de Delicia. La demoiselle montrait déjà un caractère un brin capricieux qui risquait de l'agaçait, elle, mais qui ravirait certainement leurs futurs clients*

Hélas, comme vous le voyez, nous sommes en travaux, et il sera difficile de vous trouver un guitariste pour cet entretien. Si nous vous engageons, je ferais ce qui sera nécessaire pour que vous soyez accompagnée du mieux possible. En attendant, je suis persuadée que vous saurez nous envouter sans musique.

*D'un signe de tête elle montre un siège à Cornan*

C'est votre jour de chance, croyez moi.


*Puis la maîtresse des lieux attend que l'espagnole fasse son office.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum